Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 08:53

Voici aujourd'hui quelques photos envoyées par Vincent, qui, d'après ce que j'ai cru comprendre, utilise tous les jours des noeuds dans son travail. Mais il réalise également  de très jolies choses en matelotage décoratif. Tres bien noués et réalisés. Merci à lui de nous faire partager son travail.

 

Tout d'abord, une petite araignée originale,

 

bosco double plus croix marin coupe et bosco quatre 1 bri

 

Le mythique noeud d'étoile que je ne me lasse jamais de regarder et de faire tellement il est beau.

 

 etoile 1 brin

 

 etoile 1 brin (2)

 

Une libellule version maedup, on commence par la queue et on fini par la tête.

 

 libellule bosco double croix du marin et ride 1 brin

 

Une pomme de touline avec un oeil épissé sur cosse  sur du bout 3mm.

 

 toline 1 brin plus epissure sur cosse

 

Noeud d'étoile et pomme, mais je ne sais quel type. 

 

turc 15 et etoile 1 brin

Partager cet article

Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 22:52

A force de parler de matelotage décoratif, il ne faut pas oublier le matelotage sur les gréements traditionnels. Les marins utilisaient une multitude de noeuds pour le gréement courant et dormant, et une fois le travail terminé, il pouvaient faire du matelotage décoratif. Voici quelques photos, prises lors de rassemblements de bateaux traditionnels.

 

Pour commencer, un très belle poulie estroprée par un cordage en imitation de chanvre, l'épissure protégée par un fourage en cuir.

 

DSCN9211

 

Voici un exemple d'utilisation de bonnets turcs, ici pour protéger la poulie d'écoute.

 

 DSCN1834

 

Voici des moques sous tension ; les moques servent à rider les étais, cordages soutenant la mature sur l'avant. Remarquez la cloche et sa corde sous les rides.

 

 DSCN1753

 

Pour terminer, des choucanes. Ce sont des protections sur le gréement dormant pour protéger les voiles ou certains cordages des frottements contre ceux-ci. C'est ultra simple à réaliser, si cela vous interresse, je pourrai vous montrer comment faire.

 

 DSCN1840

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 21:53

Michel m'a envoyé des photos de bonnets turcs larges, réalisés en suivant les instructions du grand livre des noeuds, en les nouant autour d'un cylindre. Il a utilisé plusieurs matériaux, et le résultat est très intéressant. L'ensemble parfaitement réalisé. Pour ma part, j'ai une préférence pour celui en cuir.

 

  

bonnet turc large 007

 

De gauche à droite : chanvre, synthétique, cuir, ligne à thon.

 

bonnet turc large 001

 

 bonnet turc large 003

 

 

 bonnet turc large 004

 

 

 

bonnet turc large 005

Partager cet article

Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 21:42

Il y a quelque mois, je vous demandais votre aide pour réaliser mon étui à couteau, que je trouvais très moche (ce qui était le cas, d'ailleurs...). J'avais reçu de l'aide, mais je ne vous ai jamais montré le résultat. J'avais pu corriger le tir, pour un résultat, au final, assez sympas. Remarquez le cordage en chanvre pour réaliser une erse à bouton, afin de pouvoir mettre le couteau à la ceinture ou dans le passant.

 

noeudsuite3 2200

 

 noeudsuite3 2201

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 19:46

L'autre jour, je vous expliquai comment réaliser un noeud de ride. Voici une autre utilisation possible du noeud de ride : avec une épissure. Le principe est très simple : vous réalisez la première passe de l'épissure de manière classique, et ensuite, vous réalisez un noeud de ride avec les torons, qu'il soient trois ou quatre. Quel interêt me direz vous ? Et bien elle s'avère très utile, lorsque vous ne disposez pas suffisament de place pour réaliser les 4 passes. Voici un exemple concret : j'avais des épissures à réaliser sur des mantelets de sabords de charge (les sabords sont les fenêtres par lesquelles passent les canons, les mantelets étant les volets qui permettent de les fermer.)

Comme vous pouvez le voir sur les photos, il y a peu d'espace entre les deux anneaux, et en plus, un cordage, avec un oeil épissé viendra s'amarrer sur ce bout pour pouvoir ouvrir le mantelet. Donc, on ne peut rêver mieux. L'avantage également, est que si votre bout doit passer dans une poulie, ou dans n'importe quel ouverture, pour éviter que l'épissure de ne coinçe, il suffit de réaliser cette épissure, et le tour est joué. A savoir également que vous gardez la même résistance sur votre cordage qu'une épissure classique, il faut bien la souquer par contre. Et puis, soyons honnête, ça a de la gueule, en plus...

 

 noeudsuite3 2188

 

noeudsuite3 2189

Partager cet article

Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 22:14

J'ai reçu ces deux clichés il y a peu de temps, nous montrant deux uniformes de la grande armée, le premier uniforme de capitaine, le deuxième de caporal. Ils m'ont été envoyés par Virginia, créatrice, qui réalise pour un ami l'uniforme de capitaine, mais elle "sèche" sur la baderne, visiblement réalisée en passementerie, et me demande mon aide, et donc la  votre aussi. Voilà la preuve encore que le matelotage n'était pas et n'est pas réservé qu'aux marins. Il serait interressant d'approfondir les recherches pour savoir qui réalisait les travaux de matelotage au 19 ème siècle. Peut être d'anciens marins, réformés ou infirmes, qui sait ?

En tout cas, j'attends vos suggestions, remarques. Observez bien les détails, comptez le nombre de ganses et de spires, et dites moi ce que vous en pensez.

 

DOLMAN-BLEU-GILET-ROUGE-LIVRE.jpg

 

 Les Trésors de l’Empéri – L’armée de Napoléon, Vincent Bourgeot, Editions de la revue de Napoléon, 2006

 

001--5-.jpg

 La cavalerie légère de 1845 à 1915, tome 1er, Louis Delperier, André Jouineau, Bertrand Malvaux, Editions du Cannonnier, 2007.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 19:52

Le noeud de ride,(souvent appelé noeud de mathew walker, par les anglais mais également par beaucoup de français) tient son nom du fait qu'il servait à rider les haubans. (les haubans sont les cables ou les cordages qui soutiennent la mature). La tension sur les haubans se fait au moyen d'un cordage qui passe dans trous des caps de mouton. Celui fixé sur le hauban s'appelle le cap de mouton de bas hauban, celui fixé sur la coque s'appelle le cap de mouton de cadène. Le noeud de ride est réalisé à l'extrémité de la ride, et  agit comme noeud d'arrêt ; le cordage ne passe pas dans le trou. L'ensemble fonctionne comme un palan, mais une fois en place, on n'y touche plus.

Sorti de son contexte maritime, c'est un noeud magnifique quand il est parfaitement réalisé, mais qui n'est pas aussi simple qu'il en n'a l'air, surtout pour la mise en forme. Il faut parfois s'y reprendre à plusieurs fois pour le réussir, même moi, qui pourtant en réalisé des centaines.

 

DSCN4466

 

noeudsuite3 2166 

 

Voici le résultat fini, mais avant, il faudra réaliser les étapes ci-dessous.

Prenez vos 4 brins (ou trois, ou plus, ou directement les torons d'un cordage.)

 

  noeudsuite3 2155

 

 Réalisez un demi noeud avec le premier brin, sous les 3 autres.

 

noeudsuite3 2156

 

Puis réalisez un demi noeud avec le deuxième brin, sous les deux suivants, et faite ressortir le courant au coeur du premier demi noeud.

 

noeudsuite3 2157

 

 Pareil avec le troisième ; il fait un demi noeud sous le quatrième, et passe au coeur des deux premiers.

 

 noeudsuite3 2158

 

Le quatrième réalise lui aussi un demi noeud, et le sort au milieu des 3 premiers. 

 

 noeudsuite3 2159

 

Vous souquerez l'ensemble méticuleusement, par trop vite, en veillant à ce que les brins se mettent en place comme sur la photo ci dessous. 

 

 noeudsuite3 2160

Partager cet article

Repost0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 20:50

Comme je viens de le dire dans le titre, voici un très joli collier en cuir réalisé par Michel. Le motif ressemble à un noeud piton avec plus de ganses. Sur le même modèle, on peut réaliser un nouage plat.

C'est un motif celtique, et si vous cherchez des idées de nouages plats originaux, je vous invite à consulter des livres ou des sites qui leurs sont consacrés.

 

 

nouveau-collier-001.jpg

  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 21:29

Voici un petit tuto pour réaliser, par exemple, avec des enfants, une libellule (ou moustique, c'est selon le point de vue) en cordage. Rien de bien compliqué dans la marche à suivre, vous savez déjà tout faire. Merci qui ???

 

noeudsuite3 2152

 

 

Commencez par réaliser un noeud de sifflet de bosco en laissant dépasser une petite ganse.

Si vous avez oublié, cliquez sur : Noeud de sifflet de bosco

 

 noeudsuite3 2139

 

Puis, réalisez une croix du marin, (noeud des amoureux, puis on fait passer chaque ganse au travers de l'autre demi noeud)

 

noeudsuite3 2140 

 

 noeudsuite3 2141

 

Réalisez une deuxième croix du marin.

 

 noeudsuite3 2142

 

Puis une tresse en zig zag, en alternant les demi clés à droite et à gauche.

Un oubli ? Réaliser une tresse en zig zag

  

noeudsuite3 2144

 

Terminer par ligaturer les deux extrémités, et le tour est joué.

 

 noeudsuite3 2145

Partager cet article

Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:58

Vous connaissiez déjà le noeud de sifflet de bosco, voici sa version portugaise. Je ne pense pas que les portugais est un rapport avec ce noeud, mais ce sont les mystères du matelotage, et de la marine en général, aucune origine  éthymologique précise.

Merci à Loic pour ses photos.

 

Commencez par réaliser le shéma ci dessous, courant vers le haut.

 

igkt à rochefort 299

 

Plongez le courant vers le bas comme ci dessous : 

 

 igkt à rochefort 300

 

Replongez le courant au travers du nouage en exploitant les ganses créées lors du passage précédent.

 

 igkt à rochefort 301

 

 igkt à rochefort 302

 

Toujours en exploitant vos ganses, remontez maintenant.

 

igkt à rochefort 303

 

Souquez soigneusement l'ensemble. Vous pouvez également le doubler. Bon courage...

  

 igkt à rochefort 305

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : nico-matelotage
  • : Spécialiste du matelotage et des noeuds marins, je travaille depuis quelques années à la Corderie Royale et sur le chantier de l'Hermione. J'ai créé ce blog pour vous faire découvrir mon travail, mes réalisations, mais également pour créer une vitrine du matelotage en général, et donc, de votre travail, quelque soit votre niveau. C'est un endroit pour échanger, partager qui ne peut vivre sans vous, sans vos contributions. Faites des commentaires, et partagez ce blog avec vos amis !
  • Contact

Recherche