Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 21:58

j'ai eu l'occasion de restaurer il y a peu, deux vieilles poulies, qui dataient de la première moitié du 20ème siècle. Ultra déséchées, je les ai d'abord traité avec un mélange huile de lin/essence de térébenthine, ensuite j'ai réalisé les estropes.

 

  noeudsuite3 1931

 

Vous pouvez voir la différence de couleur entre la partie traitée, et la non traitée.

 

 noeudsuite3 1935

 

préparation de l'estrope : calculez correctement la longueur necessaire à la réalisation de l'estrope, plus l'épissure, en tenant compte de l'allongement du cordage (environ 6% pour du chanvre, tout dépend de la qualité)

 

 noeudsuite3 1937

 

noeudsuite3 1936

 

réalisez une épissure carrée (il est possible de réaliser en épissure longue, mais c'est moins solide)

 

 noeudsuite3 1946

 

 Ensuite, mettre l'ensemble sous tension, au maximum. Une fois terminé, il doit y avoir le moins d'allongement possible, sous peine de voir la poulie déchausser lors de l'utilisation.

Il faut maintenant réaliser un amarrage plat pour resserrer l'estrope sur la poulie. Là, en l'occurence, il s'agit d'une estrope double.

Mon seul soucis, c'est que j'ai oublié de prendre des photos du résultat final, avant de les renvoyer. Désolé...

Partager cet article

Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:48

Voici un noeud qui aurait été inventé par les romains pour suspendre les jarres. Je ne sais pas si c'est vrai, mais en tout cas c'est un noeud très ingénieux, qui ne  vous servira qu'à une seule chose : suspendre une bouteille, ou la mettre au frais dans l'eau, sans risque de la perdre. Et c'est très important de garder une bouteille au frais lorsque l'on est sur un bateau ou à la pêche ; rien de plus mauvais qu'une bouteille de blanc, de rosé, ou de pineau chaude.

La construction peut paraitre un peu compliquée, mais au final, celà reste tres abordable.

 

noeudsuite2 1983-copie-1

 

 noeudsuite2 1965

 

Commencez par réaliser deux demi clés, puis passez celle de droite sur celle de gauche. Observez attentivement le shémas : il y a une ganse deux fois dessus en bas, à sa gauche, une deux fois dessous, puis une deux fois dessus, une deux fois dessous, puis une deux fois dessus (la grande à droite). L'objectif est donc de prendre la ganse deux fois dessus du bas, et d'exploiter les ganses de préparation, comme ci dessous :

 

 noeudsuite2 1966

 

dessous...

 

 noeudsuite2 1967

 

... dessus, dessous....

 

noeudsuite2 1968

 

puis dessus.

 

 noeudsuite2 1969

 

Basculez la ganse du haut vers le bas, puis retournez la structure.

 

 noeudsuite2 1970

 

et faites pareil : basculez la ganse du haut vers le bas, c'est prêt. 

 

noeudsuite2 1971

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 21:58

Voici une photo que j'ai reçu il y a peu, et qui m'a fait énormément plaisir. Elle m'a été envoyée par Werner, qui vit ....... au Brésil ! Il y possède un voilier en bois, et grâce à mon blog, il a réalisé ses défenses en sisal. A noter que le sisal est une fibre extraite de l'agave, un cactus cultivé en amérique du sud et amérique centrale.

Je ne pensais pas avoir des visiteurs à l'autre bout de la planète !

Quand je vous dis que les noeuds sont fait pour voyager...

 

Defensas-classicas.JPG

 

Merci à toi Werner !

Partager cet article

Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 19:52

Il faut reconnaitre que photographier des nouages, ce n'est pas facile (et croyez moi, je sais de quoi je parle).

Donc quand j'ai l'occasion de montrer de très belles photographies, je ne m'en prive pas. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous déboucherez sur le site de Nathalie Masson, photographe, qui était présente lors des journées européennes des amateurs de noeuds marins au mois de février à Rochefort, et qui a mitraillé durant tout le week end.

Le résultat est vraiment sympas, je vous laisse découvrir en cliquant sur le lien :

 

http://www.lucerni-masson.com/IGKT2010/IGKT-2010.html

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 21:40

Le noeud de chaise. Le mytique noeud de chaise. S'il y a un noeud que tout bon marin doit connaitre et que l'on impose à tous ses équipiers du dimanche (parfois dans la douleur et les larmes), c'est le noeud de chaise. Combien de fois on a pu me demander comment réaliser un noeud de chaise. Des centaines de fois.... hommes ou femmes, marins ou pas, tous butaient sur ce noeud, qui, lorsqu'il n'est pas abordé sereinement, peut vite devenir un cauchemar.

Surtout, oubliez l'histoire du serpent qui sort du puit, car si votre puit n'est pas dans le bon sens, votre serpent pourra faire tout ce qu'il veut, mais pas un noeud.

Je vous ai fait 2 vidéos (une première pour moi, et merci à ma fille qui tenait l'appareil).

La première est une méthode classique, la deuxième, est La méthode pour tous les débutants, je j'ai mise au point.

 

La difficulté est de réaliser la demi clé. N'oubliez pas que le noeud de chaise sert a s'amarrer. si cela peut vous aider, passer votre bout autour d'un support, dormant à gauche, courant à droite.

Passez donc le courant sur le dormant pour réaliser la demi clé, puis sortez le courant de la demi clé. Pour être sur du résultat, tirez sur le dormant vers le bas. Si cela bloque, votre demi clé est bonne. Sinon, recommencez.

Ensuite passez sous le dormant, puis re-rentrez dans la demi clé. 

 

 

 

 

 Si vous n'arrivez pas à réaliser la demi clé, voici la méthode révolutionaire. réalisez un demi noeud courant par dessus, puis basculez la ganse vers le haut, comme sur la vidéo, et votre demi clé est prête. Il n'y a plus qu'à faire comme précédement.

 

 

 

 Allez, c'est à vous, et surtout, ne vous découragez pas !

 

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 20:48

Michel vient juste de m'envoyer ces images que je publie tout de suite. Si vous êtes bricoleur, vous pourrez ainsi réaliser vous même  votre épissoir, comme ici, à partir d'une sardine de toile de tente. Vous pouvez également le réaliser à partir d'un tuyau en cuivre. Attention à bien limer les bords de l'épissoir pour qu'il ne soit pas coupant, sinon, adieu le cordage. Choisissez éalement un acier très dur, et de préférence inoxydable.

 

 epissoir-002.jpg

 

 epissoir-005.jpg

Partager cet article

Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:16

Voici aujourd'hui quelques photos de poignées, qui autrefois étaient utilisées sur les coffres des marins. Ces poignées étaients un peu leur CV ; plus elles étaient travaillées, plus on estimait que le marin à qui le coffre appartenait, avait bourlingué.

Ces poignées on été réalisées par Gabriel Richir, très bon mateloteur, et auteur d'un livre : l'appel du large, dont je vous conseille l'acquisition, car c'est un très bel objet.

 

igkt à rochefort 008

 

 

 igkt à rochefort 010

 

 igkt à rochefort 021

 

 igkt à rochefort 050

 

 igkt à rochefort 274

 

 noeudsuite2 1570

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 21:10

Encore un diront certains. Je l'avais commencé depuis un bon moment, mais, je ne sais pas pourquoi n'arrivais pas le terminer. Bon, là, ça y-est, il est fini. Il est réalisé avec une toile de voile en lin tres épais (750 g au m²), et l'araignée en chanvre, avec dans l'ordre : noeud de ride, tresse ronde, diamant, tresse ronde 2X3, un diamant avec du chevron au milieu, noeud d'étoile, cul de porc double, noeud d'étoile, pomme de tireveille en 6.

 

 

noeudsuite2 1922

 

 noeudsuite2 1923

 

 noeudsuite2 1925

 

 noeudsuite2 1926

 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 12:10

Voici quelques travaux de Michel, qui a une imagination débordante, et c'est justement ce que j'aime chez lui. Il tente tout, essaye tout, avec tout ce qui lui tombe sous la main. Ne vous contentez pas de copier, imaginez, créez, lachez-vous !!!

 

Tout d'abord un petit truc pour réaliser un nouage à plat ou tout autre noeud un peu chiant parfois à réaliser, une plaque de carton plume, des épingles, une photocopie et le tour est joué.

 

épingleur 007

 

 Bon là, j'avoue, je ne sais pas trop à quoi cela peut servir, mais nodologiquement parlant, l'expérience est intéressante pour un gainage d'angle.

 

 garniture croisé sur cornière 001

 

 garniture croisé sur cornière 002

 

Et pour finir, le porte clé en forme..... de clé ! fallait oser !

 

 porte clée clée

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:26

Et oui, ça arrive, on peut pas être bon tous les jours...

Je voulais réaliser un gainage sur un de mes outils, méthode à plusieurs brins, bicolore, et à chevrons. Tout s'est bien passé, jusqu'au serrage, que j'ai loupé. Les brins se chevauchent les un sur les autres, il y a des jours, le chevron est raté... Le serrage est le plus important lorsque l'on réalise un gainage, ou tout autre objet en volume. Il faut procéder méthodiquement, et là, j'ai voulu aller trop vite. Peut être que le bout n'était pas aussi adapté à ce gainage, dans la mesure ou le support n'est pas tubulaire.

Enfin bref, y'a plus qu'à recommencer...

D'ailleurs, si vous aussi avez des expériences ratées, n'hésitez pas à me les envoyer quand même en photos, c'est grace à ses erreurs et celles des autres que l'on progresse.

 

IMG_1877.JPG 

 

 IMG_1879.JPG

 

 IMG_1880.JPG

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : nico-matelotage
  • : Spécialiste du matelotage et des noeuds marins, je travaille depuis quelques années à la Corderie Royale et sur le chantier de l'Hermione. J'ai créé ce blog pour vous faire découvrir mon travail, mes réalisations, mais également pour créer une vitrine du matelotage en général, et donc, de votre travail, quelque soit votre niveau. C'est un endroit pour échanger, partager qui ne peut vivre sans vous, sans vos contributions. Faites des commentaires, et partagez ce blog avec vos amis !
  • Contact

Recherche