Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 21:05

Je vous avais déjà montré comment faire un oeil épissé dans du cordage toronné, voici aujourd'hui comment le faire dans un cordage tressé. L'énorme différence réside dans la strucure même du cordage. Les cordages tressés sont constitués d'une âme et d'une gaine, les deux tressées. Il est donc impossible de défaire les tresses pour les re-tresser sur elles même. Il va donc falloir re-créer  la structure du cordage dans l'oeil, en rentrant l'âme dans la gaine, et la gaine dans l'âme.

Ce n'est pas très facile, et je vous invite à le faire sur un cordage ancien pour essayer plusieurs fois. C'est vraiment à force d'en faire que vous comprendrez le truc.

La méthode que je vous montre en est une parmis tant d'autres, mais à mon sens, la plus simple. Attention, tous les cordages tressés ne sont pas forcément épissables. Il devez sentir un peu de jeu lorsque vous malaxez le cordage entre vos mains.

Vous devrez également vous procurer un jeu d'aiguilles creuses, et là encore, attention, faites le tour des magasins d'accastillage, car les prix varient de 25 à 45 € !

 

epissure-tresse 4933

 

Commencez par réaliser à environ 1.5 mètres, un noeud dans le cordage, pour arrêter le "mou" que nous allons créer.

 

epissure-tresse 4936

 

Formez la taille de l'oeil voulu, en laissant une longueur d'aiguille longue à partir de la base de l'oeil. Marquez également l'oeil en faisant des repères. Une croix en haut, et un trait en bas.

 

epissure-tresse 4942

 

Sortez l'âme de la gaine au niveau de la croix en faisant attention à ne pas abimer le cordage.

 

epissure-tresse 4943

 

Vous obtnez ceci :

 

epissure-tresse 4953

 

A l'endroit où sort l'âme de la gaine, faites un repère 1.

 

epissure-tresse 4956

 

Nous allons sortir maintenant encore plus d'âme.A partir du repère 1,tirez sur l'âme, et mesurez une longueur d'aiguille courte et marquez un repère 2.

 

epissure-tresse 4950

 

A partir du repère 2, sortez et mesurez une longueur d'aiguille longue. Marquez un repère 3.

 

epissure-tresse 4957

 

On va maintenant rentrer la gaine dans l'âme. Rentrez l'extrèmité de la gaine dans l'aiguille creuse adaptée...

 

epissure-tresse 4963

 

... et rentrez au niveau du repère 2 pour ressortir au repère 3.

 

epissure-tresse 4967

 

Ajustez l'ensemble pour que le repère sur la gaine (celui que j'ai appellé du bas tout à l'heure) se trouve au niveau du repère 2.

 

epissure-tresse 4974

 

Prenez l'âme maintenant, et effilez l'extrèmité, pour les couper, et amincir l'ensemble. Vous pouvez même le scocher.

 

epissure-tresse 4975

 

Rentrez l'âme dans la gaine au niveau du repère sur la gaine...

 

epissure-tresse 4979

 

Et faites ressortir le plus loin possible sous la croix, en faisant attention à ne pas piquer dans l'âme.

 

epissure-tresse 4982

 

Là encore, ajustez l'ensemble, et vous obtenez un jonction entre l'âme et la gaine qui devrait ressembler à peu près à ça :

 

epissure-tresse 4986

 

Sortez un peu la gaine de l'âme, et coupez là en biseau, avant de la faire re-rentrer dans l'âme.

 

epissure-tresse 4988

 

A l'endroit ou l'âme ressort, faites un petit repère, sortez en un peu plus, et coupez au niveau de votre repère. On va maintenant amincir l'extrèmité....

 

epissure-tresse 4992

 

En effilant et en coupant l'âme.

 

epissure-tresse 4993

 

En partant du noeud que l'on a créé sur le cordage, repoussez le mou vers l'oeil....

 

epissure-tresse 4994

 

La magie va s'opérer, l'oeil va se refermer, et prendre sa forme définitive.

 

epissure-tresse 4996

 

Comme je vous l'ai dit un peu plus haut, il vous faudra recommencer plusieurs fois pour vraiment comprendre les petites subtilitées de ce genre de nouage. Bon courage à vous !

 

epissure-tresse 4999

 

 

Repost 0
Published by nico - dans matelotage
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 15:20

Je vous ai déjà présenté les travaux d'Olivier, de Limoges, passionné de matelotage. Aujourd'hui, je vous présente quelques travaux de ses élèves. Car Olivier est enseignant, de technologie et de découverte du milieu professionnel. Et avec ses élèves de troisième, en quête d'une voie professionnelle, il a réalisé un travail autour du matelotage, en leur faisant réaliser des tableaux de noeuds.

Bien sur, sur les 48 élèves (48 !!!! j'espère que ce n'est pas tous en même temps !!), tous n'ont pas été très motivés, certains ne sont pas allés jusqu'au bout, mais d'autres ont joué le jeu, et au final, certains s'en sortent très bien. D'ailleurs, vous allez voir que sur les photos qu'Olivier m'a envoyé, on peut même sentir que certains y on pris du plaisir.

En tout cas, bravo à eux, et à Oliver. Belle démarche que de transmettre et de partager sa passion à ses élèves.

 

 

 

 

Photo0268

 

Photo0269

 

Photo0271

 

Photo0272

 

Photo0274

 

Photo0275

 

 

Photo0279

 

 

Photo0280

 

 

Photo0282

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 17:06

Je vous propose aujourd'hui de réaliser un noeud très efficace, qui s'est répandu comme une trainée de poudre ces dernières années dans le milieu du nautisme. Il s'agit de la erse à bouton verrouillée qui a rapidement pris le nom de manille textile, car elle remplace nombre de manilles en acier, laiton ou autre matériaux, avec l'énorme avantage d'être plus légère et surtout de se défaire rapidement (contrairement aux autres qui rouillent et sont impossible à défaire), tout en étant aussi résistantes.

Vous pouvez les utiliser partout chez vous aussi.

 

manille-textile 4890

 

Il vous faudra du cordage en "âme pure", genre dyneema. Ces cordages sont constitués d'une seule tresse, et ultra résistant, avec un allongement quasi nul.

 

 

Pour une manille d'environ 10cm, prenez 80 cm de cordage, et pliez le en deux.

 

manille-textile 4867

 

Laissez un coté plus long que l'autre (environ 10 cm)

 

manille-textile 4870

 

Puis prenez le plus long, insérez le dans l'aiguille creuse, et rentrez l'aiguille à la pliure du bout.

 

manille-textile 4873

 

Faites passer l'aiguille dans le cordage, en prenant soin de ne pas casser de fibre, et ressortez environ 10 cm avant la fin.

 

manille-textile 4875

 

Mettez un arrêt (comme une aiguille par ex) dans la pliure, pour éviter qu'il ne rentre dans lui même. Puis, avec vos doigts, lissez le cordage vers le bas.

 

manille-textile 4877

 

Vous devriez, normalement, arriver à ça :

 

manille-textile 4878

 

Avec les deux extrémités, réalisez un noeud de sifflet de bosco. 

 

manille-textile 4880

 

Prenez soin de laisser un espace sous le noeud, puis souquez le noeud de sifflet de bosco.

 

 

Le montage est terminé, il n'y a qu'à mettre le noeud en place.

 

manille-textile 4883

 

Passez l'extrémité à l'intérieur de l'ouverture sous le noeud de sifflet de bosco.

 

manille-textile 4886

 

Formez un oeil en ouvrant l'extrémité (il suffit de tirer le celui que l'on a rentré auparavant)... 

 

manille-textile 4887

 

Puis passez le bouton dans l'oeil.

 

manille-textile 4888

 

Lissez de manière à refermer l'oeil sur la base du bouton et donnez à l'ensemble une forme de huit. Votre manille est prête, vous pourrez l'ouvrir et la fermer autant de fois que vous le voudrez. L'ensemble est ultra résistant, et sans allongement.

 

manille-textile 4890

Repost 0
Published by nico - dans matelotage
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 21:40

Voici aujourd'hui quelques nouvelles réalisations des webnoueurs, et d'ailleurs, autant dire vos réalisations. Au risque de me répéter, cet espace est le votre, il vous permet d'exposer vos créations, vos réalisations, quelque soit votre niveau.

 

Vous allez découvrir quelques nouveautés très sympas.

 

Pour commencer, voici un sac réalisé par François, qui devrait vous rappeler quelque chose.( Nouveau sac en cuir ) Il s'est librement inspiré du mien, et a réalisé un beau travail.

 

contrib-04mai 3578

 

contrib-04mai 3579

 

contrib-04mai 3580

 

Voici ensuite des images envoyées par Olivier, qui avec la méthode sur les nouages plats, a reproduit différents modèles dans le Ashley. Et vous allez voir que c'est très, très joli !

 

DSCF0050

 

 

DSCF0052

 

 

DSCF0058

 

Voici deux images envoyées par Loic, dont j'avais oublié de publier ses photos la dernière fois. Sur la première, vous découvrirez une araignée de hamac, parfaitement travaillée, et j'ai hate de voir des photos du hamac terminé.

 

N 230

 

Et maintenant, un très beau collier en ligne à thon. 

 

N 244

 

Pour terminer, un petit bracelet réalisé par mes soins, pour ma fille.

 

contrib-04mai 4794

 

J'espère que tout cela vous aura plu !

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:18

Je pensais l'avoir déjà fait, mais non, je n'avais jamais écrit d'article sur une baderne rectangulaire. C'est très simple à réaliser, et on peut augmenter le nombre de ganses, et donc la taille, très facilement.

 

baderne-rectangulaire 4791

 

Commencez par réaliser un demi noeud par dessus,

 

baderne-rectangulaire 4782

 

Puis revenez dans ce demi noeud dessous, puis dessus.

 

baderne-rectangulaire 4783

 

Virage dessous, dessus, et retour au point de départ. On obtient un modèle sympa, mais trop petit. Nous allons l'agrandir.

 

baderne-rectangulaire 4785

 

Plutot que de revenir au point de départ, on passe sous le dormant, et on le suit en phase dessous, dessus, dessous, dessus, afin de créer une succession de ganses que l'on va exploiter maintenant.

 

baderne-rectangulaire 4786

 

... en passant dessous, dessus, dessous, dessus, puis dessous.

 

baderne-rectangulaire 4787

 

Revenez au point de départ, et doublez le noeud, ou triplez le.

 

baderne-rectangulaire 4788

 

On obtient une baderne rectangulaire avec 4 ganses et 3 ganses. Mais je vais vous expliquer comment l'augmenter encore.

 

baderne-rectangulaire 4791

 

Ne pas revenir au point de départ. Maintenant, passez le dormant sous le courant (j'ai bien dit le dormant sous le courant), puis faites comme précédement, créez des ganses en suivant l'ex courant, et exploitez les pour augmenter le nombre de ganses externes.

 

baderne-rectangulaire 4789

Y'a plus qu'à !!!!!!!!!!!!!!!

 

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 21:42

Je vous l'ai déjà dit, c'est plutôt rare d'inventer un noeud. D'ailleurs, je n'ai pas la prétention aujourd'hui de vous annoncer la paternité d'un nouveau noeud, mais parfois, en bidouillant des cordages, on a des idées curieuses. Et c'est ce qui m'est arrivé l'autre jour, où au final, j'ai mélangé deux nouages plats l'un dans l'autre, pour obtenir un résultat plutôt sympa.

Voici le résultat :

 

petit-nouage-plat 4654

 

Une petite variante qui vous aidera à mieux comprendre le montage :

 

petit-nouage-plat 4651

 

Bon courage à vous !

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 20:53

Vous avez peut être remarqué que ces derniers temps, je publiais un peu moins d'articles. De deux, voire trois par semaines, je suis passé à un. N'allez pas imaginer que j'en ai marre de faire ce blog, mais je me suis apperçu que je passais trop de temps à m'occuper du blog, au détriment de mes propres travaux de matelotage. En gros, je passe plus de temps sur mon ordinateur qu'à faire des noeuds. Voilà pourquoi j'ai décidé de lever un peu le pied au niveau des publications. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Si vous avez des idées de tutoriels, n'hésitez pas non plus à me les transmettre. Je vous demande également souvent de m'envoyer des photos de vos créations. Si toutefois vous ne les voyez pas publiées, il peut s'agir d'un oubli de ma part. Alors n'hésitez pas à me renvoyer les photos que j'aurais pu oublier (pardon Loic !!!)

 

En tout cas, ce soir, voici quelques créations qui m'ont été envoyés par des internautes mateloteurs, les fameux "webnoueurs".

 

Tout d'abord, les travaux de Grégoire, qui a débuté le matelotage il y a un bon mois, et qui est attiré par les bonnets turcs larges. Et le résultat est très sympa, et très encourageant. Un grand bravo à lui.

 

15032011197

 

 

15032011198

 

 

15032011199

 

 

15032011200

 

Ensuite, la contribution de François. François qui est belge, et que j'ai rencontré en "vrai" à Dunkerque. 

Voici d'abord les défenses qu'il a réalisé pour son bateau. Ca a quand même plus de gueule que des bouées en plastiques.

 

contrib-11-avril 3557

 

Voici ensuite deux bijoux en lignes à thon, avec notamment un très joli collier. Mais attention, je l'ai déjà dit, la ligne à thon pour les bijoux peut noircir et vous ruiner définitivement un vêtement !

 

contrib-11-avril 3559

 

 

contrib-11-avril 3562

 

Voici maintenant les photos d'Isabelle, qui elle aussi débute dans le matelotage, mais qui elle aussi, a des débuts très prometteurs. Je trouve que les niveaux sont quand même de plus en plus élevés. Il n'y a qu'a regarder la première photo, où elle reprend un modèle que j'ai publié il y a quelques temps, sans explications, et voici le résultat. Beau boulot.

 

P1030105

 

Une très jolie baderne en coco,

 

P1030181

 

Voici la petite bête qui avait du mal à comprendre pourquoi sa maîtresse passe plus temps à faire des noeuds qu'à jouer avec elle !!

 

P1030186

 

P1030189

 

Pour terminer, voici des images envoyées par Céline, sur l'ile d'Oléron, qui a chinée ces deux batoirs à tapis en osier qui ressemblent étrangement à des nouages plats.

 

06.04.11 019

 

Difficile de savoir quel est le nombre de ganses !!

 

06.04.11 020

 

Mais en tout cas, ils sont très jolis.

 

06.04.11 021

 

 

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 20:42

On vous l'a déjà dit des centaines de fois, il existe près de 4000 noeuds. Et sans vouloir vous décourager, je pense qu'il y a peu de chances à ce que vous et moi en inventons un nouveau. D'autant que sur la totalité, 90% ne servent à rien, ils sont purement esthétiques. Ce que vous pouvez inventer, en revanche, c'est de nouvelles façons de les présenter, de les mettre en valeurs, soit en utilisant de nouveaux matériaux, soit en trouvant de nouveaux supports.

C'est comme ça que sont nés ces petits tableaux de noeuds, au détour du rayon loisirs créatifs d'une solderie. J'ai vu les petits tableaux, et l'idée m'est venue d'y coller des noeuds. Cela fait quelques semaines qu'ils étaient faits, mais j'attendais l'AG de l'IGKT pour les présenter.

 

tableaux 4641

 

tableaux 4644

 

 

tableaux 4646

 

Laissez libre court à votre imagination !!!

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 21:51

Le week end dernier, c'est à bord de la duchesse Anne, trois mâts carré de 1901, basé à Dunkerque, qu'a eu lieu la rencontre annuelle des amateurs de noeuds marins, sous l'égide de l'IGKT. Et comme l'année dernière, ces journées ont vraiment été très réussies. Installés dans l'entrepont de la duchesse Anne, nous étions une cinquantaine, c'était l'occasion de se rencontrer, anciens ou nouveaux membres, et de découvrir le travail de tout le monde. Tous les niveaux sont représentés, et vous allez découvrir des choses incroyables.

Ces deux journées, ont été pour moi l'occasion de rencontrer beaucoup d'entre vous, notamment nos amis venus de belgique. Je dois avouer que je ne pensais pas avoir autant de Belges parmis les webnoueurs.

Un grand merci à la FRCPM du Nord Pas de Calais pour l'accueil et pour l'organisation. Merci aux Dunkerquois pour leur accueil.

Ces rencontres sont également l'occasion pour l'association IGKT France de réaliser son assemblée générale, au cours de laquelle votre humble serviteur en est devenu le trésorier. N'hésitez pas à devenir adhérent de notre petite association. Plus on est de fous.....

 

La Duchesse Anne, notre hôte le temps d'un week end.

 

dunkerque 4604

 

Et dans son entrepont, les créations des mateloteurs prennent toutes leurs dimensions.

 

dunkerque 4514

 

Une très belle choucane réalisée par Paul (aucun animal n'a été torturé pour sa réalisation)

 

dunkerque 4517

 

Mon petit espace.

 

dunkerque 4607

 

Nos amis belges et  hollandais étaient venus en force

 

dunkerque 4520

 

dunkerque 4523

 

Les mytiques poignées de coffres de Gabriel.

 

dunkerque 4525

 

Les bonnets turcs incroyables de Jean Louis.

 

dunkerque 4532

 

 

dunkerque 4534

 

Une ancre réalisée d'une seule pièce, toujours par Jean Louis.

 

dunkerque 4537

 

un petit sac réalisé par Willeke.

 

dunkerque 4541

 

Vade retro satanas !

 

dunkerque 4574

 

 

 

dunkerque 4575

 

Luc recomptant encore et encore le nombre de face de sa pomme, sous l'oeil perplexe de Patrick.

Après recomptage, il y en a 1830. Si, si.

 

dunkerque 4588

 

Deux outils gainés par Anne, dont je vous ai déjà présenté les travaux, et qui, à mon sens, à un avenir très prometteur dans le matelotage. Elle a attrapé le virus, et a été "irradiée" (private joke) par le matelotage !

 

dunkerque 4617

 

 

dunkerque 4618

 

Repost 0
Published by nico - dans Divers
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 21:58

Voici aujourd'hui un tout petit nouage plat que j'ai trouvé par hasard l'autre jour en tripatouillant un morceau de cordage. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais le résultat est plutot sympa, un peu comme une tresse anglaise. Vous allez voir qu'il n'y pas rien de compliquer dans la réalisation, et je pense que vous passerez plus de temps à serrer et ajuster le noeud (on est sur deux plans tournants) qu'à le réaliser.

 

petit-nouage-plat 4451

 

Commencez par réaliser une boucle, puis une deuxième par en dessous, comme çi-dessous.

 

petit-nouage-plat 4454

 

Traversez la boucle du dessous en passant dessus et dessous.

 

petit-nouage-plat 4456

 

puis virage à droite dessous, dessus...

 

petit-nouage-plat 4458

 

Demi tour dessous puis dessus...

 

petit-nouage-plat 4460

 

Exploitez les ganses.... dessous, dessus, dessous...

 

petit-nouage-plat 4463

 

Retour au point de départ.

 

petit-nouage-plat 4464

 

Vous n'avez plus qu'à doubler, tripler, et ajuster l'ensemble...

 

petit-nouage-plat 4467

 

Bon courage !

Repost 0

Présentation

  • : nico-matelotage
  • nico-matelotage
  • : Spécialiste du matelotage et des noeuds marins, je travaille depuis quelques années à la Corderie Royale et sur le chantier de l'Hermione. J'ai créé ce blog pour vous faire découvrir mon travail, mes réalisations, mais également pour créer une vitrine du matelotage en général, et donc, de votre travail, quelque soit votre niveau. C'est un endroit pour échanger, partager qui ne peut vivre sans vous, sans vos contributions. Faites des commentaires, et partagez ce blog avec vos amis !
  • Contact

Recherche