Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 15:58

Le noeud de sifllet de bosco est un très joli noeud, que vous devez impérativement maitriser. C'est un classique incontournable, que tout mateloteur doit savoir réaliser. Les boscos (ou maîtres d'équipage) s'en servait pour attacher leurs sifflets autour de leurs cous.
Je l'utilise beaucoup sur les colliers, et il est la base de nombreux noeuds décoratifs.

Pliez le cordage en deux, en faisant ressortir les deux extrémités entre vos doigts, et réalisez une demi clé comme sur la photo ci dessous



Faites passer le deuxième bout sous la demi clé deux fois dessous, comme sur la photo.



Puis passez sous l'extrémité du premier bout puis sur la ganse, puis sous la ganse suivante et sur la dernière ganse.
Vous obtenez alors un noeud de carrick.



Avec la première extremité, passez au centre comme sur la photo,



puis faites de même avec la deuxième...



Serrez méthodiquement le noeud pour lui donner son volume.



Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 21:32

Les asiatiques, et principalement les chinois, les japonais et les coréens, ont développés au fil des siècles, un véritable art des noeuds, principalements décoratifs. Le noeud de cordon chinois est surement l'un des plus jolis, mais tres difficile à réaliser. Je l'utilise souvent pour des bracelets ou des colliers. Mais vous êtes des as maintenant, et je suis sur que vous allez le réaliser en un tour de main. Comme je n'avais pas eu le temps de réaliser les photos avant, j'ai du les réaliser à l'intérieur (pour info il est 21H40) et  forcément, c'est toujours lorsque l'on veut se servir de son appareil photo, que l'on s'appercoit qu'aucune pile n'est rechargée... j'ai donc utilisé mon télephone portable pour prendre les photos, ce qui joue sur la qualité, j'en suis désolé. Et comme cela m'a énervé d'essayer 14 piles toutes vides, en bon charentais, je me suis servi un petit cognac  (vieille réserve s'il vous plait) pour me détendre un peu. Je vous invite à en faire autant, afin d'apréhender dans les meilleures conditions le noeud de cordon chinois.




Pour commencer, réaliser 2 noeuds de vache séparés d'une bonne longueur, comme sur la photo.



Basculez le noeud de vache du bas vers le haut....



... puis basculez le noeud de vache du haut vers le bas...



Passez la ganse du haut au travers du noeud de vache du bas comme sur la photo,



Puis, (c'est là où ca se complique) passez le brin de droite au travers le noeud de vache du haut....



... et celui de gauche au travers du noeud de vache du haut, mais en prenant soin de le faire passer auparavant sous la ganse du noeud de vache opposé (je ne sais pas si c'est très clair, mais en observant bien la photo, vous y arriverez.)



Le serrage également est très difficile à réaliser. Il faut procéder progressivement. Mais au final, vous obtiendrez un noeud quasi parfait... Bon courage

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 22:18


Michel, un internaute fan de matelotage, m'a envoyé le shéma et l'explication d'un noeud que j'utilise souvent mais là, en version améliorée : le noeud carré. En effet, je l'utilise généralement pour démarrer mes bracelets. Mais il est vrai qu'il n'est carré que d'un coté. Et bien Michel vient de m'envoyer la solution pour qu'il soit carré des deux cotés. En plus, il a pris les photos, mis les explications, et je n'ai plus qu'à les publier...  Un grand merci à lui, d'une pour le boulot, et deux pour le noeud carré des deux cotés que je ne connaissais pas. D'ailleurs j'attends vos réactions... et n'hésitez pas à m'envoyer des photos de vos réalisations...












 




 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 23:19
Noeud de cordon chinois réalisé en ligne à thon 3 mm pour un bracelet.
La ligne à thon se trouve dans certains magasins d'accastillage ou dans des coopératives maritimes. Certaines tresses sont tellements bitumées qu'elles sont très dures à travailler. Petit conseil : les tremper dans de l'essence de thérébantine, puis dans l'eau savoneuse, puis à l'eau claire.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : nico-matelotage
  • : Spécialiste du matelotage et des noeuds marins, je travaille depuis quelques années à la Corderie Royale et sur le chantier de l'Hermione. J'ai créé ce blog pour vous faire découvrir mon travail, mes réalisations, mais également pour créer une vitrine du matelotage en général, et donc, de votre travail, quelque soit votre niveau. C'est un endroit pour échanger, partager qui ne peut vivre sans vous, sans vos contributions. Faites des commentaires, et partagez ce blog avec vos amis !
  • Contact

Recherche